top of page
samir el yamni.jpg

SAMIR ELYAMNI

Ce n’est qu’après son service militaire en tant que parachutiste et des études en droit économique et social que Samir El yamni décide de se formé à la danse classique auprès de Christian Pioggioli et de s’initier ensuite au théâtre avec Christian Remer.

 

Il entame sa carrière de danseur à Paris avec le Balletjazzart dirigé par Raza Hammadi puis Bruxelles avec la Cie Thor de Thierry Smith. 

 

En 2003 à Aix en Provence  il intègre le Ballet Preljocaj et danse sur les plus prestigieuses scènes du monde, par la suite il continuera à collaboré en tant qu'artiste invité jusqu'en 2013.

 

Il est également invité par le Collectif skalen regroupant Michele Ricozzi, Jean-Marc Montera, Fabien Almakiewicz, Ivan Chabanaud, Patrick Laffont, Thierry Thieû Niang, ainsi qu’ au Brésil par le S.E.S.C Vila Mariana à Sao Paulo pour travailler avec les différentes compagnies brésiliennes Cisne Negro, Stagium, Cia de dança de Diadema et Bale da Cidade.

 

En 2005, il fonde la compagnie BAB EL implanté à Aix en Provence.

Cette même année, il crée LIMIT pièce chorégraphique pour trois danseurs et le saxophoniste Romain Mercier, puis le triptyque IDENTITÉS avec le premier Solo SIGNE travail autour de l’écriture calligraphique arabe et des oeuvres de Hassan Massoudy s’en suivront DIGA-ME et IMMAH deux pièces de groupe autour de la mémoire individuelle et collectives créées en résidence associé au Centre National de Création et de Diffusion Culturelles de châteauvallon et au Centre Chorégraphique National Ballet de Marseille.

 

VIVALDI, BACH, STRAVINSKY marque le second volet d’un nouveau triptyque autour des musiques classiques faisant parties du patrimoine de la danse qui seront présentés entre autres lors du temps fort les régions s’en mêlent au Centre de développement Chorégraphique les Hivernales, qui lui commande le solo CARNETS DE ROUTE en hommage à Oum Khaltoum pour la 35ème édition du Festival des Hivernales, joué également pour le temps fort Août en Danse dans le cadre de Marseille Capitale Européenne de La Culture 2013. 

Cette même année il reçoit deux commande l'une pour un sacre du printemps féminin avec le B.J.A et une autre autour des œuvres de Samuel Beckett pour le  projet de l’Agence perpétuelle de Fabrication.

 

En 2014 il crée le duo JOURNAL DES CORPS/REVOLUTION DES CORPS en coproduction avec le B.N.M Centre Chorégraphique National Ballet National de Marseille dont les premiers balbutiements furent présentés dans le cadre de Questions de Danse au Klap Maison pour la Danse.

 

En 2015 résidence associée au Transformateur à Allauch il crée CONSTELLATIONS , commande du Transformateur, joué au Théâtre Antique de Nature puis FLUXUS pour clôturer sa résidence et célébrera les dix ans de BABEL avec une soirée répertoire et l'invitation au plateau de dix écoles élémentaires.

 

De 2016 à 2019 il s’intéresse aux troubles psychiatriques et entame un long processus autour du corps patient /corps soignant en partenariat avec le CH de Montperrin, suivra la performance GUTE NACHT voyage d’hiver du compositeur Frantz Schubert présenté en partenariat avec l’ambassade de France à Cuba , et  le documentaire CORPS« IM» PATIENT.

 

Parallèlement en 2018 il crée la pièce de groupe  Sextet et la performance AMADO MIO en partenariat avec l’agence Vendredi Matin ainsi que les soli DES EXPOSITIONS et développe  un travail autour du corps orchestre.

 

Pour clôturer le travail entamé autour du corps patient /corps soignant il initie le projet LE MOUVEMENT DES CORPS POUR DIRE L’INDICIBLE et le documentaire BIENVENUE CHEZ LES FOUS en collaboration avec le compositeur Samir Mohellebi et dans le cadre du projet Culture/Santé initié par la DRAC et l’ARS en étroite collaboration avec le C.H de Montperrin .

En 2020 L'autobiographie LA TRAVERSEE DES APPARENCES marque un tournant dans le travail du chorégraphe.

 

En 2021 il questionne la société de surconsommation et surproduction  et crée le premier projet jeune public LA GRANDE DISTRIBUTION qui s'inscrira dans les trois projets pour la jeunesse  autour du cycle du vivant.

En 2023 le projet territorial intergénérationnel avec POP CORN création 2023 autour des danses d'hier et aujourd'hui et du genre, des pop stars des années 80 à celles de la métaverse en collaboration avec le compositeur Jonathan Soucasse, ainsi que le projet participatif au long court la symphone#i POPLIFE labelisée Olympiade Culturelle J.O 2024 qui réunit artistes, sportifs, amateurs de 6 à 99 ans.

En 2024 il est invité à des rencontres et tables rondes autour du thème du corps, l'intime et l'autre dans le cadre des nuits de la lecture 2024, ainsi qu'auprès de l'institut de formation en soin infirmier et développe le projet l'art du soin avec les consultations mouvementées.

De 2024 à 2026 il initie le projet territorial autour du cycle du vivant.

En parallèle, il est diplômé d’état en tant que professeur de danse contemporaine au Centre National de La danse de Pantin et enseigne auprès de la formation du danseur et des amateurs, il également formé aux pratiques somatique par le mouvement, le toucher, et la voix @B.M.C,ainsi qu'une spécialisation en formation du développement moteur du nourrisson.

Il intervient régulièrement dans les projets d’éducation activités culturelles ainsi que dans le milieu social et médical..Diplômé d’une licence conception mise en oeuvre de projets culturels à la faculté Aix/Marseille et d’une formation en  Management Culturel.

bottom of page